Julien Stephan : Toujours plus Haut

Julien Stephan, diplômé de la promotion 2004 de l'ISEG Business & Finance School Paris a fondé en 2008 son agence de transformation digitale internationale, SIWAY, qui pose l'innovation comme valeur fondamentale. Il revient avec nous sur la genèse de la création de son agence et son désir de ne pas se reposer sur la technologie, ni de s'arrêter aux frontières. Il faut toujours voir plus haut !

PORTRAITJULIENSTEPHANIBFS : Julien, vous êtes un diplômé de la Promotion 2004 du Campus de Paris. Aujourd'hui, vous êtes l'heureux fondateur et CEO de SIWAY,agence de transformation digitale internationale. Pouvez-vous nous parler en quelques mots de votre parcours en sortant de l'ISEG ?
Après l'ISEG Business & Finance School Paris je suis allé faire le MBA en partenariat avec l'ISEG Group - Campus de Paris à New York. En sortant, je suis rentré à Paris en tant qu'eCommerce Manager pour la chaîne hôtelière Best Western. En plus d'avoir une petite équipe, j'ai eu la chance à ce poste de travailler pour une multinationale présente dans plus de 100 pays, et à un poste clef puisque c'était en pleine révolution de l'e-tourisme. Tout le monde s'équipait, de nouveaux modèles de distribution arrivaient presque chaque jour. J'ai pu voir dans cette grosse structure à quel point les besoins en digital allaient devenir colossaux. Face à ça j'étais atterré de constater à quel point les agences de communication ou même les agences web n'étaient pas préparée à l'avalanche d'innovations technologiques qui commençaient déjà à déferler par vagues rapprochées. Il fallait en permanence se lancer dans la nouveauté et on voyait à l'époque déjà les réticences dominer.
J'ai alors pensé à créer une agence qui mette l'innovation comme première valeur fondamentale. Une agence qui ne se repose sur aucune technologie ou aucun concept, car on savait qu'ils allaient changer tout le temps. Je pariais alors que c'est la capacité d'adaptation que les clients rechercheraient avant tout. J'ai donc monté SIWAY, agence de transformation digitale à vocation internationale, à Casablanca, au Maroc, début 2008. J'ai démarré avec peu d'argent, mais j'ai pu convaincre quelques clients de me suivre dans l'aventure. De mon MBA à New York j'ai gardé cette idée que le marché c'est le monde ; je ne me suis jamais focalisé sur un pays, même pas la France. A chaque nouvelle solution développée je me demandais : qui d'autres pourrait avoir le même besoin dans le monde et accepterait de l'acheter à distance ? Et je contactais des gens. Je suis allé à fond sur LinkedIn, faisant un maximum de RP dans tous les domaines, et des contacts sur tous les continents, en optimisant mon temps puisque je ne voyageais que peu physiquement.

IBFS : Pouvez-nous nous présenter votre agence Siway ?
SIWAY est une agence de transformation digitale avec des clients dans plus de 20 pays, dont les USA, la France, toute la Scandinavie, le Japon, l'Amérique du Sud, Hollande, Turquie, Bénin, Côté d'Ivoire, Liban, Russie.

Nous avons deux grands départements:
- Le premier pôle : "Your Digital Department", vise à fournir tous types de services dans le digital. Nos clients nous utilisent comme si nous étions leur département digital in house, sauf que nous avons une plus grosse force de frappe qu'ils pourraient avoir en interne, et nous sommes toujours à jour sur les nouvelles technologies et nouveaux supports. Nous avons des experts et plus de 30 développeurs, graphistes, intégrateurs en CDI, et des D.A., designers et un studio de production vidéo partenaire. 
- Le deuxième pôle est : "DIGITAL TERRITORIES". Service de haut niveau pour des dirigeants ou des sociétés ayant des défis en lien avec le digital : se distinguer de la concurrence, transformer un business model grâce au digital, apporter un support digital à l'éclatement des silos organisationnels d'une entité. Parfois, on nous consulte juste pour savoir si une innovation permettrait de solutionner une problématique, d'une manière qui n'aurait pas été envisagée en interne ou par des cabinets "offline". Des clients nous appellent aussi juste pour soumettre des projets, afin d'avoir un autre regard sur leur fiabilité, challenger les coûts budgétés, ou proposer des solutions alternatives.

JulienStephanasonbureau CEOSIWAY

Depuis 2010, SIWAY se développe physiquement en France, avec une société française et une agence à Paris. Nous prévoyons d'y accentuer fortement notre présence sur 2015, afin de nous développer sur le marché, et de servir de base pour la zone.

IBFS : Vos coups de cœur et vos difficultés rencontrés dans le processus de création de SIWAY ?
Innover sans savoir si on aura de quoi payer les salaires dans deux mois... les premières années de croissance sont difficiles. Quand on y pense, innover c'est investir du temps et de l'argent, sans savoir si on va être payé, ni quand. La trésorerie est l'obsession majeure de toute entreprise de services en forte croissance. C'est encore plus vrai en début d'activité : quand vous avez 4 employés et que vous en dédiez deux à la R&D, ça représente 50% de vos charges investies en non productif. Quand vous avez 10 employés et que vous en consacrez toujours 2 à la R&D, ça ne représente plus que 20% de vos charges, pour le même résultat, c'est donc beaucoup plus facile à financer. Les choix de R&D sont plus risqués au début.
Il faut savoir que SIWAY a grandi avec un budget serré, puisque nous sommes deux associés uniquement et n'avons pour le moment pas fait appel à du capital externe. Il a parfois fallu s'organiser ou ralentir la croissance pour garantir la sécurité, mais jamais nous n'avons rônier sur la R&D. L'investissement viendra naturellement le moment venu pour supporter la commercialisation de solutions de pointe que nous avons développées et testons actuellement sur différents marchés.

Au niveau personnel, SIWAY me permet de travailler au jour le jour sur ce que j'aime : l'innovation permanente, les révolutions technologiques successives. Je suis en plein dedans, j'en vis. On ne me force pas à travailler sur des vieilleries, et je peux foncer sur une opportunité technologiques quand je la vois. C'est tout ce que j'aime et les employés de SIWAYadhèrent totalement à cette philosophie, ce qui crée un environnement stimulant.

JulienStephanSIWAY

JulienStephanSIWAY2

Nous avons perdu des clients sur la route, ceux qui n'ont pas voulu comprendre que la technologie évolue et que le simple fait de se maintenir à jour est un effort coûteux et continue (je ne parle pas d'être à la pointe...). Pouvoir se permettre de choisir ses clients en fonction de leurs projets est un grand confort pour une société de services, et ça n'a pas toujours été le cas...

IBFS : Quel est votre "actualité" du moment ?
Niveau business, nous avons gagné de gros marchés sur cette fin 2014, dans l'hôtellerie en Amérique du Nord et en Europe, dans les applicatifs et services en Saas pour la finance, l'énergie et les matières premières principalement au Maroc, en France. Nous continuons de nous développer également Afrique dans le secteur médical : analyses et pharmaceutique.

Nous avons lancé également début février, pour nos 7 ans, un nouveau logo et une nouvelle identité visuelle, réalisés par Grégoire Pierre. Bien sûr toute la communication est impactée, avec notamment un nouveau site internet, tout le print et la décoration des bureaux qui va suivre. Vous pourrez jeter un œil sur www.siway.fr
Nous venons également de recevoir l'homologation partenaire officiel SALESFORCE. Ce qui est un axe de développement et de communication énorme pour nous, puisque salesforce est numéro 1 mondial sur les segments du CRM et du cloud.

En 2015, le rouge, c'est fini pour SIWAY !

siwaylogoorangecopy


IBFS : Gardez-vous contact avec des anciens camarades de votre promo et quels souvenirs gardez-vous de vos années ISEG ?
Oui je suis toujours en contact régulier avec quelques personnes de ma promo Exe Paris et du MBA. Je passe le bonjour à Sosso et Doudou, partis au Canada, à Gaëlle, et tous les autres. La rue des Francs-Bourgeois est un bel endroit pour étudier et faire ses études, j'y repense parfois avec émotions, c'était un super cadre.

L'ISEG Group - Campus de ¨Paris a été pour moi un super univers, de très beaux moments. Je suis arrivé un peu par hasard j'avoue, j'aimais la communication et la technologie. J'ai appris plein de concepts et de choses qui me servent au jour le jour à l'ISEG. Il y a des iségiens partout : il n'y a qu'à voir LinkedIn ou Viadéo (et ils accueillent bien les contacts d'anciens). L'ISEG est un réseau merveilleux : vaste, varié, riche ; et les iségiens sont ouverts à leur propre réseau. On peut en être fiers, c'est une grande force d'avoir cette ressource qu'est un réseau large et varié.

IBFS : Avez-vous un conseil à donner pour les jeunes diplômés qui souhaiteraient créer eux-aussi leur agence ?
Un seul conseil ? C'est trop dur... je parle beaucoup.

Voyez grands, hors des frontières, quelles qu'elles soient. Le monde bouge de plus en plus vite, et les marchés sont mondiaux ; il faut garder la tête levée, au risque de se prendre la poutre.

Faites attention aux détails, à tous les détails. Il vaut mieux une mauvaise stratégie bien appliquée qu'une bonne mais appliquée en dilettante.

Ne prévoyez pas de beaucoup dormir, mais ne pensez pas qu'au travail. Je me suis marié et j'ai eu deux filles pendant les années d'envol de SIWAY, si j'avais eu que les clients et le boulot je pense que je l'aurais beaucoup plus mal vécu.

IBFS : Le mot de la fin ?
J'ai fondé SIWAY en 2008 en pleine crise. Depuis 7 ans que j'ai SIWAY on nous bassine avec "la crise" partout, on nous annonce qu'on est foutu, qu'on doit s'y faire. Moralité j'ai fait de l'argent, j'ai plus de 35 employés à temps plein et j'ai fait plein d'erreurs, perdu des clients, eu des impayés... donc il y a de la marge.

Si vous le voulez vraiment, demandez-vous face à la glace si vous êtes prêts à travailler ce qu'il faut, pendant des années, et si oui, foncez.

De toute façon vous ne serez jamais sûr à l'avance.

Article paru dans mcs.iseg.fr juillet 2015