• Actus

Entreprises sur Facebook : Bientôt le boycotte?

Serait-ce la fin du Social Marketing comme viennent de l’annoncer quelques blogs spécialisés ?

Certainement pas, vous vous en doutez ! Bien que l’analyse ci-dessus puisse refroidire la plus optimiste des marques et le plus compétent des Responsable Marketing ! Ce qu'il faut comprendre :

Baisser le Reach, c'est augmenter le Chiffre d'Affaires de Facebook

Concrètement, en baissant le Reach à quelques %, publier une actualité sur son mur (sans en faire de promotion payante) sera inutile, ou presque. 

Du coup, tout post devra être accompagné par de la promotion. Finalement, est-ce vraiment plus mal ? Au lieu d'innonder les Fans d'informations inutiles (du type j'aime les vendredis, je n'aime pas les lundis), les marques accorderons plus d'importance à chacun de leur post, puisqu'il devront payer pour le promouvoir.

Ceci étant dit, en termes de coût, cela aura certainement un impact. Mais finalement, la puissance du digital, c'est de pouvoir mesurer une rentabilité. On pourra donc toujours payer plus sur Facebook, tant que cela rapporte !!! Et ça, ça se mesure, et ça se monitore.

En fait, on n'a pas vraiment le choix

Il est évident qu’on ne peut pas, du jour au lendemain, déserter Facebook pour une autre plateforme, encore plus si on y possède déjà une communauté bien établie. 
Alors, on ne va pas non plus leur faire de la publicité, mais on ne pourra pas se passer de Facebook en tant que Réseau Social avant le prochaine décennie.

Les réseaux sociaux ne se résument pas à Facebook…

... Et le Social Marketing ne peut se limiter à un seul support. Plusieurs réseaux peuvent être utilisés pour recruter, accroitre et fidéliser une communauté comme Pinterest, Instagram, et Google plus, qui s’adaptent aux besoins en communication des entreprises B2C. 

Celles qui s’adressent aux professionnels, en revanche, devraient se tourner vers LinkedInd et Viadeo. En résumé, une stratégie qui ne repose que sur Facebook n’est bonne qu’à être revue ! Parlons-en ? 

Ogilvy n’est pas devin

L’étude rendue publique par l’agence d’Ogivly, à l’origine de cette polémique, se défend parfaitement. Et tout Community Manager vous confirmera l’impact du changement de l’algorithme d’affichage de Facebook sur la portée des publications, baissant ainsi l’audience des pages et l’engagement des internautes.

Par contre, il faut se dire qu’il n’est pas dans les intérêts de Facebook de perdre ses utilisateurs, ses marques et les milliards de dollars que celles-ci investissent. Le géant n’a d’ailleurs pas encore confirmé les informations alarmantes prédites par Ogivly. Qui vivra verra !

 

*Reach : Audience organique

 

par Simo Ait Kerroum

Cet article vous a plu ?
Laissez-nous votre email pour recevoir les prochains
Invalid Input